DarkLord

Forum de la guilde DarkLord
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Vampires et Légendes, par Nildor Arhim.

Aller en bas 
AuteurMessage
Tyralith / Shakrar
Général / Assassin.


Masculin Nombre de messages : 16
Age : 38
Motivations : Puissance.
Aspirations : Puissance.
Race : Démon / Elfe Noir.
Date d'inscription : 10/06/2007

Description du personnage.
Santé:
100/100  (100/100)
Experience:
501/1000  (501/1000)

MessageSujet: Vampires et Légendes, par Nildor Arhim.   Dim 13 Juil - 5:10

I. La malédiction :

Selon la légende, avant même le règne de Roland Ier, existait une antique cité minière d'Harroka, dont le nom reste encore inconnu. Cette ville humaine subsita à l'abri de grottes, vivant de commerce et de chasse. Il est dit que des monstres aux allures de chauves-souris s'y terraient, vivant en constante lutte contre les hommes. Ces créatures étaient d'ailleurs l'une des principales ressources alimentaire dont ce nourrissait le peuple de cette cité, et vis-versa.

Erkenel était le Seigneur de cette cité que je nommerais Erkenia. On le décrit dans la plupart des ouvrages comme un homme fier et habile guerrier, qui faisait prospérer son peuple. Il aurait eu une femme, ainsi qu'une unique fille de douze années, qui aurait portée le nom de Vamparia comme le souhaitait son père, signifiant pour se peuple "Chasseresse de Monstres". Son père la destinait à être la future dirigeante de la cité, néanmoins, deux mois après sa treizième année, la jeune fille fut prise d'une terrible maladie incurable, suite à la morsure de l'une de ces chauves-souris géantes.

Ne pouvant se résigner à laisser mourir son unique fille chérie, il est dit qu'Erkenel fit appelle à une puissante créature adepte de Démonio se terrant dans les confins de l'un des tunnels de sa cité, pour sauver sa fille de la mort. Certains disent que c'était une liche, d'autre que c'était un puissant démon arrivé sur cette île sans que l'on n'en sache le comment. La créature accepta la requête du Seigneur d'Erkenia, mais à une seule condition. Lorsque sa fille mourrait, de quelque manière que ce soit, il récupérerait sa dépouille, l'emmenant avec lui. Le père accepta la condition. La créature lui commanda alors d'amener sa fille deux jours plus tard.

Une première journée passa. Puis, il est dit que lors de la première nuit, Vanilius apparu à Erkenel, lui commandant de laisser sa fille mourir. Vanilius n'aurait pas vu d'un bonne oeil le fait que l'un des adeptes de Démonio lui subtilise l'une de ses futures âmes, qui plus est, qui l'intéressait grandement, pour une raison nous restant obscure. Erkenel ne l'écouta pas, emmenant sa fille dans le repère du fidèle de Démonio, qui tint sa parole, guérissant la jeune fille.

La nuit suivante, Vanilius apparu une nouvelle fois à Erkenel. Offensé par la désobéissance du Seigneur, il le maudit, lui, et sa cité. Pour cela, il transforma le père de Vamparia en une créature mi-humaine mi-chauve-souris ne pouvant connaître la mort, et échapper à sa tourments. Il lui donna aussi une insatiable soif de sang, une force surhumaine et l'empêcha de quitter sa cité. Vanilius décida que le dernier de ses tourments serait le pire : Chacune des personnes qu'il mordrait serait à son tour transformé à l'effigie d'Erkenel, bien qu'ayant moins de force, et ne pouvant à leur tour transformer d'autres personnes en vampire par simple morsure.

II. Le peuple vampire.

La première journée, Erkenel restant sous sa forme humaine, lutta contre sa soif de sang. Il alla se coucher avec sa femme, mais ne pu dormir. La soif de sang devenant insoutenable, le Seigneur d'Erkenia aurait mordu sa femme, puis sa fille qui devinrent à leur tour mi-humaines mi-chauves-souris. Quand Erkenel reprit ses esprits, il décida d'enfermer sa femme et sa fille dans l'un des tunnels proche de la ville. Il en fit de même pour lui, éboulant un autre tunnel pour s'enfermer. Mais, Vanilius avait bien préparé sa malédiction. Lors de sa nouvelle crise engendrée par la soif de sang, Erkenel n'eut aucun problème à détruire le mur d'éboulis de roches. Cette nuit là, il fit une nouvelle victime dans la cité, qu'il enferma avec sa femme et sa fille. La cité remarqua rapidement la disparition du Seigneur et de sa famille, ainsi celle de la nouvelle victime. On parti à leur recherche, en vain.

On dit que pendant plusieurs mois, Erkenel fit une victime par nuit, mais que le peuple d'Erkenia, bien trop attaché à leurs terres, ne souhaita pas quitter la cité, ou en tout cas, bien trop tard.

Erkenel était devenu totalement fou. Il avait donné à sa famille et à son peuple un sort bien pire que la mort. Il ne s'en préoccupait même plus. Ayant déjà bien trop souffert, il avait fini par perdre la mémoire, devenant peu à peu un monstre. Sa femme, sa fille, et son peuple, eux, avaient subi le même sort, mais pas de la même manière. C'était leur soif de sang, qui, n'ayant pu être apaisée, leur avait enlevé la raison.

Quand il ne furent plus qu'une trentaine, et n'ayant pu trouver la raison de toutes ces disparitions, les derniers habitants se résignèrent à fuir Erkenia. Mais, Erkenel ne le vit pas de cet oeil. Il s'attaqua à eux un par un, et, avant qu'ils ne puissent fuir la cité, tous furent mordus. Erkenel, seul, sans proie, se décida alors à libérer son peuple de leur prison de roche.

Ils se rendirent rapidement compte, qu'eux, contrairement à Erkenel, n'étaient pas enfermés dans cette cité. Chaque nuit, alors, le peuple partit en chasse, ramenant leurs proies à la cité. Là, ils attirèrent l'attention de Danava, qui apprit le sort que leur avait réservé Vanilius. Elle apparut alors à son tour à Erkenel, lui apprenant qu'elle leur avait permis de dormir, le temps qu'ils le souhaitait, et que pendant se temps, leur soif de sang serait apaisée, et lui demanda de s'excuser auprès de Vanilius, pour mettre fin à cette malédiction. Il refusa, offensant à son tour la Maîtresse du Soleil et de la Nature. Elle le punie alors à son tour, rendant meurtrière la lumière du soleil contre leur race. Pour aider les humains à s'en défendre, elle les rendit aussi vulnérables au bois. Un pieux planté dans leur coeur les tuerait.

Les habitants pris pour cibles par le peuple d'Erkenia finit peu à peu par comprendre comment se protéger d'eux. Les créatures mi-humaines mi-chauves-souris décidèrent alors de chercher un autre endroit ou s'installer. Mais, Erkenel, lui, ne pouvait toujours pas quitter sa cité. Sa femme décida alors de rester avec lui, ainsi que sa fille. Mais, il décida que Vamparia devrait guider son peuple, ce qu'elle fit.

III. Le départ d'Erkenia, où une sombre époque commença pour les vampires.

Avec la fille du Seigneur d'Erkenia à leur tête, ils partirent alors à la tombée de la nuit, en direction du sud. Après plusieurs étapes, pour se cacher de la lumière du jour, le peuple d'Erkenia atteint enfin un endroit qui leur convint : La sombre forêt entourant Gathol, qui venait de se faire prendre, il y a peu par des démons. Ceux-ci s'installèrent prêt du cimetière, et commencèrent à vivre du sang des proies osant emprunter cette forêt. Le nombre de proies n'étant pas assez grand, les fidèles de Vamparia décidèrent d'une chose : Ils ne s'éveilleraient que deux jours par mois pour chasser, dormant le reste du temps, à l'abri d'un souterrain secret proche du cimetière, où ils s'étaient installés.

Mais, il est aussi dit qu'un groupe d'elfes noirs, vivant eux aussi non-loin les aurait attaqué durant leur sommeil, les tuant à coup de lance de bois dans le coeur. Quelques-uns auraient survécus, dont Vamparia. Ils se seraient ensuite séparés, s'éparpillant dans le continent. Certains apprirent à créer à leurs tours de nouveaux vampires. Lors d'une chasse, l'un d'eux aurait été blessé, et aurait mordu l'un des humains. Le sang coulant de la blessure de la créature d'Erkenia aurait coulé jusque dans la bouche de l'humain, qui se serait à son tour transformé.

Vamparia aurait été celle qui aurait le plus fait parler d'elle, et ce peuple aurait été appelé "Vampire", un nom qui aurait été ébruité de bouches à oreilles.

Depuis, les vampires haïraient les elfes noirs, et le fait qu'ils soient parfois cités comme étant proche des lycans, de part leur moyen de reproduction aurait rendu ces êtres fiers très hostiles à ceux-ci.

IV. La branche principale des Vampires.

Il est aussi dit qu'Erkenel aurait réussi à faire ce qu'il pensait être impossible : Il eu un nouvel enfant avec sa femme, une deuxième fille. On dit que les vampires de cette branche peuvent à leur tour avoir un enfant avec un autre vampire, et ce tout les 181 ans. Ce nombre serait celui des habitants d'Erkenia qui auraient été "vampirisés", et que ce serait une autre partie de la malédiction de Vanilius ...


Nildor Arhim, érudit de Proncilia. "Vampires et Légendes." An 1.158.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Vampires et Légendes, par Nildor Arhim.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Cercle Bilderberg ou le bal des vampires ?
» Illustrations de personnages des légendes Arthuriennes
» légendes du pays des vikings... suite
» [Archive 2009] 10-11-12/04 Festival Trolls et Légendes
» [Archive 2011] Trolls & Légendes IV - 22, 23, 24 avril

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DarkLord :: Le Royaume DarkLord :: Kar'kull Sarkzouss'An :: Bibliothèque. :: Les différentes créature peuplant Vesperae.-
Sauter vers: